Une manifestation artistique contre l’impunité des génocidaires en Argentine

genocida1

Le 12 novembre, à Buenos Aires, un collectif d’artistes a investi les rues du quartier Belgrano pour une manifestation poétique et théâtrale visant à dénoncer l’impunité dont jouissent encore en certains militaires argentins pourtant condamnés pour crimes contre l’humanité.

Lancé quelques heures plus tôt sur les réseaux sociaux, l’appel du collectif a réuni près de 200 personnes dans une marche qui les a conduits devant les domiciles de cinq anciens hauts responsables de la dictature argentine : Néstor Horacio Falcón, Santiago Omar Riveros, Antonio Vañek, Rodolfo Emilio Feroglio et Reynaldo Bignone. Tous ont été plusieurs fois condamnés par la justice de leur pays pour crimes contre l’humanité, assassinats, et enlèvements. Malgré les peines de prison prononcées – pour certaines à perpétuité – aucun n’est aujourd’hui derrière les barreaux.

La performance réalisée par le collectif a mis en scène une dizaine d’acteurs accompagnés de musiciens. Elle a été répétée à cinq reprises avec à chaque fois une lecture des jugements et l’énoncé lapidaire et saisissant des crimes perpétrés. En arrière-plan, une banderole rappelait : « Génocidaire dans la nature : l’État complice, hier et aujourd’hui ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s