Vendredi 30 avril à 19h: soirée de présentation du livre « Les nouvelles figures de l’agir » de Miguel Benasayag et Bastien Cany

À l’occasion de la sortie du livre
« Les nouvelles figures de l’agir – Penser et s’engager depuis le vivant »

Le Collectif Malgré Tout et les Éditions La Découverte en collaboration avec Rencontres et Débats Autrement vous invitent à une soirée de présentation et d’échanges avec les auteurs Miguel Benasayag et Bastien Cany.

Lire la suite

« Después de Guernica »

Publicado en « Red editorial« : Después de Guernica. Encrucijadas políticas de nuestro presente, es un ciclo de conversaciones en torno a una serie de ejes que conforman la múltiple y abierta agenda popular, el agite desde abajo y su relación con las instituciones, la macroeconomía, los sindicatos, la política de palacio y la politicidad de las vidas. Tres invitades conversan sobre una agenda específica, que les concierte especialmente, y uno o una de ellos se presta, además, para el rol de la presentación y moderación.

Lire la suite

El « fin de ciclo progresista » y sus derivas (parte II)

Todo ejercicio de poder, todo gobierno se para sobre lo posible, pero el progresismo latinoamericano hizo de ese lugar una narrativa militante. La figura de la “correlación de fuerzas” se utiliza de manera abstracta y amañada. Frase de mago, abracadabra que, al pronunciarse, nos paraliza. Le pone nombre, justificándola, a la desmovilización social.

Para leer la segunda parte del articulo escrito por Ariel Pennisi y Salvador Shavelzon y publiado en el quotidiano « El Salto », haga clic aquí.

Rappel: demain vendredi 26 mars à 20h30, présentation du livre « Le retour de l’exil. Repenser le sens commun » de Miguel Benasayag et Bastien Cany (lien zoom dans l’article)

A l’occasion de la sortie du livre: « Le retour de l’exil. Repenser le sens commun » (Le Pommier), le Collectif Malgré Tout et les Éditions du Pommier en collaboration avec Rencontres et Débats Autrement vous invitent à une soirée de présentation et d’échanges avec les auteurs Miguel Benasayag et Bastien Cany, co-animateurs du séminaire « Comprendre et agir dans la complexité ».   

Lire la suite

(Re)lire: Les « porteurs de troubles mentaux »: une question de mots?

(Re)Lire cette réflexion écrite par Angélique Del Rey pour le réseau international UP-LS (Universités Populaires et Laboratoires Sociaux) en 2009:

Lorsque nous avons, au Ceara, avec les membres du futur réseau international d’Universités populaires et Laboratoires sociaux (les Drs Marluce Oliveira et Arminda Rodrigues, de l’institut Vandick Ponte, le Dr Henrique Figueiredo Carneiro, de l’UNIFOR, et les Drs Cleide Carneiro et Jackson Coehlo Sampaio, de l’UECE), rédigé le manifeste du réseau à venir, il nous est venue une petite controverse. Là où, avec Miguel Benasayag, nous parlions de maladie ou de souffrance psychique, ils préféraient quant à eux parler de « porteurs de troubles mentaux ».S’agit-il d’une simple question de mots ou de quelque chose de plus profond ?

Lire la suite

La pandémie comme prétexte pour réprimer les voix dissonantes et faire taire les médias indépendants : écouter le discours du Secrétaire général de l’ONU Antonio Gueterres

Voici la vidéo du discours du Secrétaire général de l’ONU Antonio Gueterres, qui déplore l’utilisation de la pandémie de la part de certains gouvernements pour reprimer les voix dissonantes, les libertés fondamentales, le travail des médias indépendantes et, plus en général, de ceux et celles, professionnels de santé y compris, qui ont critiqué les mesures – ou le manque de mesures – prises par les gouvernants.

Lire la suite